Le rendez-vous incontournable du vin au Liban, Vinifest, célèbre une décennie de succès les 4, 5, 6 et 7 octobre à l’hippodrome de Beyrouth.
Pierre angulaire des amateurs de vin, Vinifest s’impose comme un des rendez-vous indispensables du genre!
Placé sous le thème: le vin sous toutes ses formes, l’événement accueillera plus de 30,000 «Vinifesteurs» et des dizaines de sommeliers venus d’Europe pour célébrer le 10e anniversaire du festival. Pendant quatre jours, plus de 40 vignerons seront sur place conformément à la tradition, pour des dégustations hors pair.
Toujours à la pointe des découvertes et des tendances, Vinifest présente un florilège d’activités pour ses 10 ans. Puisque le vin et la musique parlent la même langue, et puisque le vin s’apprécie mieux bercé par la musique, Vinifest 2017 vous invite à partager cet univers envoûtant dans un cadre idyllique créé pour l’occasion.

Vinifest 2017

PAR

AIDA KASSAB

PARAKEVAS

POSTÉ LE

21 Octobre

2017

dossier vins

POSTÉ LE

21 Octobre

2017

PAR

AIDA KASSAB

PARAKEVAS

Avec sa foi inébranlable dans la production vinicole libanaise, le président de «Château Ksara» et président de l’UVL (Union Vinicole du Liban), Zafer Chaoui, expose les faits actuels de la boisson de Bacchus, version locale.

Selon l’OIV, il semble qu’il y ait des mesures prises pour pallier aux problèmes du changement climatique. Le Liban est-il concerné?
Les changements climatiques ont affecté la production vinicole au Liban, particulièrement les grands écarts de températures entre l’hiver et l’été. Ceci nous pousse à vendanger plus tôt et je dirais en moyenne deux semaines plus tôt qu’il y a 30 ans.
à l’échelle du Liban, il n’y a pas de mesures prises pour pallier aux problèmes de changements climatiques et à l’échelle internationale, les prises de positions que nous avons subies récemment ne sont pas favorables.


De nouveaux vins libanais apparaissent dans les grandes surfaces ou sur des tables privées. Comment peut-on reconnaÎtre les bons vins? Sont-ils tous inscrits à l’UVL? Quels sont les critères pour faire part de l’UVL? Combien d’inscrits et combien de producteurs aujourd’hui existe-t-il au Liban?
Environ 90% de la production est fournie par les membres de l’UVL. 24 producteurs en sont membres.
Pour faire partie de cette organisation, il faudrait avoir sa propre production et être inscrit au ministère de l’Agriculture.
Il est à noter que la qualité du vin n’est pas liée à la quantité produite ; de petits producteurs produisant un excellent breuvage ont bien percé sur les tables libanaises.
Il existe aujourd’hui au Liban une quarantaine de producteurs de dimensions très inégales.


Quelles sont les meilleurs crus au Liban? Y a-t-il une année plus favorable? Pourquoi?
Les meilleurs crus récents, à mon avis, sont ceux de 2013 et de 2014. Ce sont de très beaux millésimes.
La qualité du produit dépend des conditions météorologiques, essentiellement de la pluviométrie et de la réserve en neige.
De fortes chaleurs en juillet – août pourraient nuire à la qualité.
    
Pensez-vous que le vin reprend ses lettres de noblesse sur la table libanaise?
Bien sûr, le vin reprend ses lettres de noblesse grâce à la concurrence saine qui existe entre les producteurs et, surtout, au terroir du Liban.

Quels sont les moyens utilisés pour augmenter l’intérêt du vin auprès des jeunes? (information/réseau social/école/promotions)
De plus en plus de jeunes boivent du vin et, particulièrement, du vin libanais. Nous faisons le maximum pour les attirer, serait-ce dans les campagnes publicitaires, dans les séances de dégustations, sans oublier les réseaux sociaux et les efforts importants que nous déployons à l’étranger grâce à l’aide du ministère de l’Agriculture et de la Chambre de Commerce.


Où en sont les «Journées du Vin Libanais»?
Les «Journées du Vin Libanais» à l’étranger se poursuivent grâce à l’aide du ministère de l’Agriculture. Après New York et Washington l’année dernière, où nous avons eu une expérience très réussie, nous nous dirigeons vers la Californie cette année où nous aurons une dégustation à San Francisco, le 16 novembre, et une autre à Los Angeles le 20 novembre.
Nous nous dirigerons vers la Russie l’année prochaine.

Comment étaient les vendanges cette année?
Il y a eu moins de raisin cette année, spécialement à la Békaa, à cause des conditions climatiques. Nous avions eu une situation similaire en 2015.
Cependant, la qualité du produit est satisfaisante et nous pensons que 2017 serait un bon millésime.

Quel est actuellement le cheval de bataille de Ksara ici et ailleurs?
Ksara a enregistré une hausse importante dans la vente de ses «Châteaux». Par ailleurs, le «Sunset» rosé est certainement un produit-phare.
Nous misons sur la qualité et sur la régularité du produit. Notre positionnement en tant que plus grand producteur est confirmé.


Avec votre aide, Masculin souhaite conseiller ses lecteurs
Sur les accords mets et vins, nous sommes loin du «poisson = vin blanc et viande = vin rouge». Comment apprendre à accorder certains plats avec les vins, plats libanais ou italiens ; sushis et sashimis (actuellement franc succès chez les jeunes) ; une paëlla ou des crevettes?

Il n’y a plus de règles strictes régissant l’accord entre mets et vins. Le vin blanc est souvent utilisé comme apéritif, particulièrement en été. Il est aussi normalement consommé avec les sushis et sashimis, les crevettes, etc.
Je proposerai un vin rosé pour la paëlla, sans oublier notre «Cuvée du Printemps». Il s’agit d’un produit fruité, floral avec peu de tannins et beaucoup de fraÎcheur.

La «Success Story»

du vin libanais continue

avec Zafer Chaoui

POSTÉ LE

21 Octobre

2017

PAR

AIDA KASSAB

PARAKEVAS

ADYAR, les Vins Biologiques des Monastères de l’Ordre Libanais Maronite

ADYAR est une coopérative agricole spécialisée dans les produits biologiques, soucieuse d’Authenticité et de Qualité

Fondé par l’Ordre Libanais maronite (OLM) en 2001, ADYAR est le premier et l’unique producteur de vin biologique au Liban, ayant reçu une double certification à la fois pour l’agriculture biologique et pour la production du vin bio.

Qu’est-ce qu’un vin Bio?
C’est un vin issu d’un vignoble cultivé en Biocad sans engrais chimique, sans herbicide, ni pesticide de synthèse. Au niveau de la vinification, le vin est élaboré et élevé sans l’emploi d’additifs (levures industrielles, enzymes, sucres)

Vin Bio et Soufre / Sulfite?
Le soufre utilisé en conventionnel comme en Bio pour traiter la vigne ou pour la vinification. Il évite l’oxydation du vin et permet sa conservation.
En Bio, son ajout est réglementé donc 40% à 50% moins de soufre en Bio qu’en conventionnel, car en excès, il altère le goût du vin, peut déclencher une réaction d’intolérance ou provoquer des maux de tête.


Expression et Rechmaya
La médaille d’or pour Adyar
En 2017, et pour la quatrième année consécutive, Adyar a été récompensée par de nombreux prix, et a notamment reçu la Médaille d’Or de l’International Organic Award en Allemagne.
Récemment, Adyar obtient une Médaille d’Or pour chacune des bouteilles rouge au Guide Gilbert Et Gaillard en France
Expression Monastique 2013 et Monastère de Rechmaya 2012.

Les Moines Maronites entretiennent jusqu’aujourd’hui ce prestigieux héritage en offrant un vin noble et unique: ADYAR.
Le travail fidélisé de la terre produit un vin de qualité, véritable succès d’agriculture biologique au Liban.
Les vignes cultivées dans différentes régions aux climats et terroirs exceptionnels, offrent ainsi une gamme de vins de terroir, concept unique au Liban. Au-delà de la notoriété indéniable des assemblages des vins libanais, ADYAR fait acte d’innovation avec ses vins en Monocépage.

Le SANGIOVESE – Cépage le plus répandu en Italie. En 2001 introduit par ADYAR au Liban.
La plantation du Sangiovese au Liban est réservé uniquement à ADYAR et ceci dans la région de Batroun et spécifiquement à Kfifane – à 450 m d’altitude.


C’est quoi le «terroir»?
L’étymologie du mot «terroir» vient du mot «terre»
La définition de terroir établit que ce dernier est lié à un sol (géologie), et à un climat dans une zone géographique délimitée. Ces éléments créent la particularité, l’unicité, la typicité du lieu, où le raisin est cultivé, et par voie de conséquence, au vin produit.
La notion de terroir permet d’honorer l’individualité, la personnalité du produit, né du terroir. «Vin de terroir» est aussi associé à la notion de goût et de qualité

Venez déguster à Vinifest – en avant première le nouveau millésime 2016

Le SANGIOVESE de Batroun

Dégustation:
Sa belle robe rouge rubis se montre séduisante et attirante. Le nez renforce cette attractivité avec des arômes floraux intenses sur lesquels se dégage une subtile et délicate note de violette. La bouche harmonieuse confirme le bel équilibre. Un vin doté d’une belle corpulence, de tanins doux et d’une finale savoureuse.

à boire avec des pâtes fraîches, sauce aux truffes et copeaux de foie gras, ou alors avec un osso bucco de veau.