Encore une fois, devant l’autel de la Cathédrale Saint-Louis des pères Capucins à Bab Idriss, au cœur du centre-ville de Beyrouth, la rencontre s’est répétée avec les amateurs de la musique classique, à une soirée dont le titre «Émergence spirituelle» a été choisi par la présidente du Selecteum des arts et des sciences, Mme Dédé Hourani. Durant ce concert, le public, amoureux de cette musique, a été transporté par la douceur des compositions de Johann Sebastian Bach et Mozart et la performance à couper le souffle du Quatuor Musique del tempo avec l’accompagnement de la pianiste Tatiana Primak Khoury et du contrebassiste Bassem al Jaber.

«Émergence spirituelle»

PAR

AIDA KASSAB

PARAKEVAS

POSTÉ LE

18 Octobre

2017

art & culture

Une soirée qui s’est ouverte le mercredi soir au ciel des concerts éternels et qui a provoqué des émotions spirituelles chez le public en se rapprochant, de par sa brillante performance, à une prière silencieuse. Cette dernière a touché le fond de l’âme ainsi que de l’esprit avec une pureté qui a rejoint le titre de la soirée fréquentée par un grand nombre d’amoureux de la musique classique, composé d’ambassadeurs, de consuls, et de personnalités culturelles, sociales et académiques.
Parmi les invités selects, notons la présence du député S.E.M. Edgard Maalouf et de son épouse, S.E.M. Martin Huth- ambassadeur d’Allemagne au Liban et son épouse, une délégation de l’ambassade de Hongrie au Liban présidée par Dr. Karoly Benes - premier secrétaire et député consul des Affaires Commerciales ainsi que Dr. Peter Komlos - consul des Affaires d’Immigration, Mme Armelle Tillmann - épouse du conseiller culturel de l’ambassade de France au Liban et sa fille Mlle Flore Tillmann, M. Gunnar Gabrielsen - attaché auprès de l’ambassade de Norvège, Dr. Nabil Nassif - président du programme Zaki Nassif pour la musique à l’Université Américaine de Beyrouth, M. Elie Hourani, la Mère Supérieure de l’Hôpital Sacré-Cœur, Laurice Obeid, les pères capucins présidés par le Révérend Père Supérieur Elie Rahmé, le musicien de renom, M. Michel Bardon, Mme Mireille Fares Boueiz, des doyens de facultés, des directeurs généraux et de nombreuses personnalités culturelles, artistiques mélomanes..
Au concert «Émergence spirituelle», comme l’a voulu la présidente du Selecteum des arts et des sciences, Mme Dédé Hourani, le public a pris rendez-vous avec un concert musical plein de vigueur en expressions spirituelles et intellectuelles et la créativité du Quatuor à incarner les mouvements musicaux malgré leur difficulté et leur versatilité.
Le Quatuor a commencé la rencontre musicale avec le «Cello Concerto» de l’éternel «Johann Christian Bach» avec une performance solo exceptionnelle de la celliste Anastasia Yartsevael Murr qui a ajouté du brio au concerto avec l’accompagnement des violonistes Michel el Murr et Brin Hashem, et l’écho de la contrebasse de Bassem el Jaber.
Le «Cello Concerto en C mineur» de Bach a revêtu sa dimension spirituelle avec toute la nervosité et la douceur de son compositeur que les musiciens ont performé avec excellence. Ainsi, le concerto est devenu une peinture musicale complète et a retrouvé les temps où il était joué en présence de son compositeur connu pour sa musique colorée et ses expressions harmonieuses du début du Concerto jusqu’à la note finale de cette musique merveilleuse.
Du répertoire de Mozart, le génie de la musique classique, le public a été au rendez-vous avec la composition «Concerto pour piano nº20 en Ré mineur K. 466» et l’exceptionnelle performance solo de la pianiste Tatiana Primak Khoury avec l’accompagnement du Quatuor et Michel el Murr et Bran Hashem au violon, Samir Amoury au viola, Anastasia Yartseva el Murr au cello et Bassem Al Jaber à la contrebasse.
Cette musique classique de Mozart, avec tout le défi et la spontanéité qu’elle porte entre ses notes joyeuses et charmantes, a paru comme une musique divine avec sa dimension spirituelle. Ainsi, entre la musique de Johann Christian Bach et Mozart, le génie de la musique classique éternelle, la soirée du centre Selecteum des arts et des sciences a eu le même impact que d’habitude sur le public qui a longuement applaudi le Quatuor Musique del Tempo et ses deux merveilleuses musiciennes solistes Anastasia et Tatiana, se promettant d’autres soirées musicales qui portent un répertoire de musique classique de compositeurs éternels afin de les emporter dans le monde de la pureté spirituelle.
«Émergence spirituelle» où le Quatuor et ses musiciens accompagnateurs ont excellé, a été considérée par la présidente du centre Selecteum des arts et des sciences, Mme Dédé Hourani dans son discours, «comme une continuation à la mission du centre qui, depuis 2007, se dédie à la musique classique avec le Quatuor Musique del Tempo dont les musiciens sont diplômés des conservatoires les plus importants et les plus prestigieux.» Elle a ajouté: «Le Quatuor qui nous a présenté la soirée «Émergence spirituelle» l’a voulue spirituelle pour deux concertos d’éternels compositeurs qui ont laissé leurs travaux pour nous inspirer des émotions pures et sincères afin de faire face à notre quotidien et surmonter nos difficultés. C’est une de ces soirées qu’on a voulu organiser pour répandre la culture de la musique classique raffinée.
Elle a poursuivi: «Cette soirée est l’une des nombreuses au Liban et ailleurs qui ont eu beaucoup de succès sur les scènes de grands châteaux en Russie dont le Château Kolomenskoye et le Musée d’histoire national à la Place Rouge, le Palais des Romanov, la Philharmonie de la ville de Minsk, et la plus récente de ces soirées s’est tenue à l’église San Lorenzo à Rome. De la même manière que le Quatuor a excellé durant cette soirée, il a excellé dans ces endroits avec un répertoire de musique classique, en y ajoutant un peu de musique classique orientale inspirée par la musique populaire de l’Orient avec une distribution merveilleuse du violoniste Brin Hashem de telle manière que le Quatuor a été et restera le meilleur ambassadeur de la musique de nos pays et de la musique occidentale dans notre Orient et notre Liban. Le Quatuor, au nom du centre Selecteum des arts et des sciences et notre message culturel, s’est imposé dans le domaine de la musique classique avec ce qu’il présente comme diversité musicale tout en défiant des compositions musicales difficiles afin de les jouer de ses mains et les faire parvenir aux oreilles des amoureux de la musique classique tellement raffinée.»
Mme Dédé Hourani a conclu en disant: «C’est pour cela qu’on a pris rendez-vous durant cette soirée, où nous avons été avec brio, avec les talents exceptionnels et la performance d’Anastasia Yartseva el Murr au cello dans la composition de Johann Christian Bach et la pianiste Tatiana Primak Khoury, excellente au piano dans la composition de Mozart et cette complémentarité musicale avec le Quatuor et le joueur de contrebasse Bassem el Jaber, et beaucoup d’autres soirées qui colorent certaines pages de notre agenda quotidien d’élévation musicale.»