la Fondation René Moawad

aux Etats-Unis honore

Nayla Moawad

PAR

ÉQUIPE

MASCULIN

POSTÉ LE

26 Novembre

2018

people on the go

A l’occasion de son 25e anniversaire, la Fondation René Moawad aux Etats-Unis (RMF-USA) a célébré son anniversaire d’argent au Ritz Carlton Hôtel de Washington DC.

La soirée a eu lieu en présence, notamment, de l’ancienne députée, ministre et fondatrice de la Fondation, Nayla Moawad, du directeur exécutif de la fondation, le député Michel Moawad, de l’ambassadeur du Liban aux Etats-Unis, Gabriel Issa, de l'ancien ambassadeur des États-Unis à Beyrouth, actuellement Sous-Secrétaire d’État responsable aux affaires politiques, David Hale, ainsi que de la directrice du Bureau des Écoles et des Hôpitaux américains à l'étranger (ASHA) de l'USAID, Anne Dix.

Le jubilé d’argent de RMF-USA a été l’occasion d’honorer Nayla René Moawad et de lui  décerner le prix du ‘’Leadership visionnaire’’ pour son engagement, sa vision et son travail continu pour le développement et le progrès dans les zones rurales du Liban. Une vidéo qui retrace le parcours de Nayla Moawad, sa vie et ses réalisations, a été diffusée au cours de la soirée. « Je ne voulais pas que la mission de mon mari René Moawad soit enterrée avec son corps », dit-elle dans la vidéo.

La présidente de la fondation a été présentée par son fils, le député Michel Moawad.  

« Le prix du Leadership visionnaire est spécial cette année », a lancé M. Moawad avant de poursuivre : « La femme que nous honorons ce soir a brisé les barrières à tous les niveaux et a prouvé que grâce au courage, au sacrifice, à l’engagement et à la détermination, tout est possible. Tous ses accomplissements sont une preuve que l’être humain n’est limité que par les contraintes qu’il s’impose lui-même ».

« Elle est la raison pour laquelle nous sommes rassemblés ce soir. Elle a été une femme de vision lorsqu’elle a créé la Fondation René Moawad en 1991, et la branche USA en 1993, transformant ainsi le legs de René Moawad en une institution qui transcende toutes les barrières d’ordre religieux, régional et politique afin de servir l’être humain au Liban », a-t-il ajouté avant de conclure : « Et ceci dans le but d’encourager les Libanais à s’enraciner dans leur terre et leur patrie, le Liban, libres, alors que la Fondation leur assure leurs droits élémentaires et œuvre pour préserver leur dignité ».

De son côté, Mme Moawad a remercié RMF-USA de la surprise : « Je suis profondément touchée par ce qui a été dit à mon propos. Je voudrais donc simplement, dans ce cadre, rappeler à tous et surtout a toutes  que ‘’Vouloir c’est Pouvoir’’. Je continue à croire que nous aurons toujours le pouvoir de sauver le Liban ».

Et de poursuivre : « Je voudrais également remercier tous ceux qui sont présents parmi nous ce soir, notamment l’ancien Ambassadeur des Etas Unis au Liban et actuelle Sous-Secrétaire d’Etat aux affaires Politiques, son excellence David Hale dont la présence parmi nous est un honneur. Un grand merci également à notre ambassadeur Gabriel Issa qui a organisé hier soir une réception, pour fêter le 25e anniversaire de la RMF-USA ».

« C’est grâce à votre fidélité et la constance de votre aide que nous avons été capables d’élargir nos horizons et de bénéficier de cette visibilité aux Etats-Unis », a-t-elle ajouté.

Et de conclure : « Je tiens également à remercier du fond du cœur le peuple américain dont l’extrême générosité et la constance de l’appui ont permis à USAID de réaliser de merveilleux projets au Liban dans différents secteurs, dont celui intitulé BALADI qui a permis à la fondation de réaliser 62 projets de développement dans différentes régions du Liban et d’en entamer 22 autres qui doivent être finalisés d’ici fin 2019 ».

Michel Moawad a également remis à la présidente de la fondation un merveilleux trophée conçu, réalisé et offert par l’architecte Karim Chaaya.  

Au cours de la cérémonie, les projecteurs ont été concentrés sur les activités que mène avec constance RMF au Liban dans différents secteurs, tels que ceux de la Santé, de l’Education, de l’Agriculture, de l’Economie et de la Décentralisation. Une autre vidéo rappelant les réalisations de la fondation au cours du dernier quart de siècle a été également diffusée.

Le maître de cérémonie Brian Karam, journaliste américain d’origine libanaise et correspondant de la chaîne CNN auprès de la maison blanche, a présenté avec amour et précision les deux personnalités honorées ce soir-là, tous les deux américains d’origine libanaise : Darel Issa et Richard Achou.

Darel Issa ancien est représentant républicain de l’Etat de Californie depuis 2001 jusqu’en 2017 et vient d’être nommé à la tête de l’agence américaine du Commerce et du développement. Il a été présenté par Charif Souki, homme d’affaires américain d’origine libanaise.

Quant à Richard Achou, actuellement secrétaire adjoint à l'Administration des Exportations au sein du Ministère du Commerce. Il a été présenté par l'ancien sénateur du New Hampshire John E. Sununu. 

La soirée a été animée par l’actrice et chanteuse Manal Mallat, ainsi que par un défilé de mode du jeune et talentueux designer libanais Hassan Idris, tous les deux chaleureusement et longuement applaudis.